Tous les secrets de l'écriture enfin révélés !


Rapport de notre greffier, après une réunion dans les locaux de Flattag :


GIAO - J’ai un peu honte d’être illisible. Je suis écrivaine, et je n'ai jamais écrit une seule ligne de ma vie. Je crois que ça commence à se voir. Voilà, j'ai honte.
AMSETOU - Tu devrais assumer ton illisibilité. Prends exemple sur les musiciens : ils s’en f**** de ne pas avoir écrit une seule ligne de leur vie. Ils font de la musique ! Ils sont joyeusement illisibles !
GIAO - Oui, mais eux ils ont peut-être honte d’être inaudibles quand ils ne sortent pas de son ? C’est pareil.
AMSETOU - Alors ils prennent exemple sur les écrivains, et ça passe mieux. C’est ainsi que les arts dialoguent. Echanges de savoir-rien-faire.
GIAO - Je comprends. Quand j’aurai accepté d’être illisible, je pourrai envisager d’être lisible, autant qu'un musicien peut le devenir, ou un garagiste, ou une antilope. C'est un travail sur soi.
AMSETOU - Non, pas une antilope. Une antilope, c'est illisible à vie, jusqu'à preuve du contraire. Mais tu peux aussi être lisible avec le souvenir lancinant de ne pas l’avoir été pendant longtemps.
GIAO - ça sert à rien. Quelle raison aurais-je de bouder mon plaisir ?
AMSETOU - Aucune.
GIAO - ça va beaucoup mieux. Mon premier livre, c'est décidé, ce sera un énorme personnage de l'antilope lisible.
AMSETOU - Attends, t'emballes pas, tu l'as pas encore écrit, tu es illisible.





Articles les plus consultés