Présentation



Dans cette maison d'édition dispersée, on édite des circulaires et des brochures de résultats de recherche collective pour ne pas s'endormir dans la poésie ni se séparer, en vue d'une entreprise (dite “maison”, donc) qui ne doit pas exister. La logique du truc ? Aucune idée. Mais ça se fait très bien. 

Flattag mène une vie de langage loin les hashtags.

Flattag prend les bémols en filature, aussi loin qu'on puisse ne pas parler de l'actualité littéraire.

Fla(tta)g est le drapeau déchiré d'un pays où la langue des gens fait le roman de son vocabulaire, sans histoires. Parfois, il se peut qu'on l'appelle poème.

Flattag est le bandeau rouge que vous voyez sur tous les livres - mais si!, vous savez, celui qui vous prévient :

"Le livre que vous tenez entre les mains 
s'appellera toujours Tourner 7 fois la langue dans sa bouche." 

Flattag, c'est aussi cette maison où l'on croise des phrases du genre :

"Vous ne lirez rien, tant que la littérature prendra de la place"

Flattag tire la langue de ses livres à 10 exemplaires sans isbn. 

Un livre de chez Flattag n'est jamais très épais ni très visible, et on ne saura pas pourquoi. 


-- Les éditeurs 

Articles les plus consultés